Découvrez tout ce qu’il y a à savoir sur la sociocratie, ses principes et comment l’appliquer au sein de votre organisation grâce à l’offre Kaokan de Jamespot dans notre article de blog !

Qu'est-ce que la sociocratie ?

La « sociocratie » est un système de gouvernance partagée qui se démarque des autres systèmes par son approche centrée sur des valeurs d’égalité et se caractérise par des prises de décisions distribuées sur l’ensemble de la structure. D’ailleurs, certaines personnes appellent la sociocratie « autogouvernance dynamique » ou simplement « gouvernance dynamique ».

La sociocratie défend deux idées fondamentales :

  • L’efficacité organisationnelle : l’organisation se fixe quelques objectifs et doit tout mettre en place afin d’accompagner les collaborateurs jusqu’à la réalisation finale de ces derniers.
  • L’égalité : la sociocratie se base sur le principe de l’égalité entre les collaborateurs. L’idée est d’écouter, entendre et prendre en compte la voix de l’ensemble des membres de l’organisation. Ainsi, les avis comptent et permettent d’avancer.

D’ailleurs, ce principe d’égalité repose sur un échange concret entre les acteurs où chacun dispose d’un temps afin de s’exprimer et d’échanger avec les autres de façon à ce que sa voix et son opinion soient entendues.

Quels sont les principes de la sociocratie ?

Dans la suite de contenu, on vous présente tout des grands principes de la sociocratie, afin de vous aider à y voir plus clair et, peut-être, implémenter ces solutions au sein de votre organisation.

1. Organisation circulaire

La sociocratie associe l’ensemble des composantes fonctionnelles et opérationnelles au sein d’une organisation, à un cercle. Chaque cercle correspond à un groupe, d’une taille plus ou moins variable. Ces cercles sont amenés à évoluer au fil du temps, en fonction de l’évolution des façons de collaborer, des tâches et des fonctions de chacun.

Tous les membres au sein d’un cercle ont un objectif similaire et doivent prendre des décisions qui vont permettre d’avancer en ce sens. Le principe d’égalité reste respecté même si un « leader », généralement un manager et un délégué doivent représenter l’ensemble des membres de ce cercle.

Cela permet de tisser un lien et favorise la transmission de l’information au sein de l’organisation. En général, le leader informe le cercle du plan opérationnel, des actions à entreprendre et des décisions à prendre. De fait, les différents cercles s’influencent mutuellement et doivent rester attentifs aux exigences exprimées par les cercles voisins.

Vous voulez aller plus loin ?

Découvrez comment rendre votre gestion de projets plus collaborative notre dernier webinar !

Consulter le replay 🎬

2. Principe du consentement

Avant toute chose, il est impératif de rappeler que le consentement n’est pas un consensus. Obtenir le consentement des collaborateurs ne signifie pas que tout le monde doit être en accord avec ce qui est dit.

Dans le cadre de la sociocratie, le principe du consentement est impératif. Le cercle décide de la politique et délègue l’exécution aux membres sans que ces derniers n’aient d’objectif et fondée à faire valoir contre cette décision. Un fonctionnement démocrate, qui laisse la possibilité de prendre la parole et s’accorder.

3. Le double lien

Chaque cercle prend des décisions relatives à son propre champ d’activité sans que personne d’autre n’y ait quoique ce soit à dire. Les autres cercles ne peuvent intervenir que si leur propre travail est affecté d’une manière ou d’une autre par les activités des autres cercles.

C’est ici que le terme double lien apparaît. Il est l’une des caractéristiques les plus uniques de la sociocratie. En effet l’idée est que le management ait un rôle d’informateur et transmet les données depuis le « super-cercle », vers les « sous-cercles » et inversement afin de permettre à l’ensemble des collaborateurs de pouvoir travailler efficacement.

4. Feedback

Le feedback est l’une des composantes essentielles de la sociocratie. Prenons l’exemple d’une réunion organisée :

  • Sur un temps donnée, à une heure précise, à un lieu précis avec un ordre du jour
  • Une réunion tenue en temps et en heure, sur la thématique voulue

À la fin de cet échange, tous les collaborateurs sont invité à donner leur avis objectif sur cette dernière en répondant, par exemple, à certaines questions comme « Avons-nous atteint nos objectifs lors de cette réunion ? », « Qu’est-ce qui s’est bien passé et qu’est-ce qui pourrait être amélioré ? »; « Quelle était la qualité de la conversation ? », « Toutes les questions ont-elles été abordées » etc…

In fine, ces enquêtes menées en interne permet au cercle de monter en compétence puisque les échanges sont écoutés et le « leader », le management est alors en mesure de mettre en place certaines pratiques de façon à rendre les prochaines rencontres plus pertinentes.

5. Développement continu

L’amélioration continue est l’un des principaux préceptes de la sociocratie. Il peut s’agir, par exemple, de l’évaluation des performances, de l’évaluation des réunions ou de l’obligation de fixer des dates de révision des politiques.

Ces pratiques permettent d’encourager l’ensemble des acteurs vers l’apprentissage, le développement professionnel et personnel. Les retours pour l’organisation peuvent être très importants et bénéfiques puisqu’ils impactent la croissance, le moral général des collaborateurs etc…

Pssst ! Et si vous testiez Jamespot ?

Si vous ne connaissez pas encore Jamespot, vous pouvez tester notre solution de communication interne gratuitement pendant 30 jours. Ça se passe juste ci-dessous.

Tester Jamespot 🚀

Comment assurer la bonne gouvernance au sein de son organisation ?

Assurer la bonne gouvernance au sein de votre entreprise vous intéresse mais vous ne savez pas par où commencer ? 😭 Gérez au mieux vos projets en vous tournant vers des outils adaptés permettant de vous accompagner et de structurer votre pensée, comme KaoKan, l’outil spécialement pensé et développé par les équipes de Jamespot et de Iasagora.

Quels sont les avantages de KaoKan ?

Dans la suite de cette partie, nous allons vous présenter tout ce que vous devez savoir sur l’outil KaoKan, intégré à la plateforme collaborative Jamespot, de manière native.

1. Clarification de son organisation

Identifier les rôles clés nécessaires afin de faire avancer au mieux votre projet et faire évoluer votre organisation à travers la mise en place d’une structure claire, alignée sur les besoins mais également les objectifs définis et surtout, qui s’auto-gère.

2. Visualisation de ses projets

KaoKan permet de mieux structurer son projet et donc d’en assurer une meilleure visibilité ! Les tableaux de management permettent de synchroniser les pensées, de privilégier certaines tâches et d’avancer au mieux tout en prenant le soin de dispatcher les missions en fonction des rôles.

3. Favorise la collaboration 

L’outil KaoKan développé par Jamespot permet de disposer d’un fil d’actualités, un fil de développement type Kanban dédié à chacun de ses projets. Cela permet de ressouder ses équipes afin de collaborer de manière plus soudée puisque tout le monde a accès aux mêmes informations.

En outre, l’outil favorise les échanges entre les collaborateurs puisqu’il est très simple de s’envoyer des documents, de synchroniser les calendriers, de faire des points en visioconférence afin de s’assurer des avancées. du projet. Bref, l’idéal pour les collaborateurs.

4. Gestion dématérialisée

KaoKan permet de travailler de façon dématérialisée. Une manière pour les collaborateurs de conserver un lien. Ainsi, que vous soyez au bureau ou en télétravail, vous pouvez profiter de l’outil et continuer à travailler et, in fine, faire avancer l’ensemble de vos projets.

Tout comprendre du fonctionnement sociocratique

La sociocratie, c’est avant tout une méthode de management qui inspire au respect des règles et du collectif. Cela passe par l’échange, l’écoute du des objections, l’envie d’avancer et trouver une solution commune à une problématique. Un processus qui s’inspire du modèle politique et social de la démocratie, transposé cependant au mode entrepreneurial.

Vous souhaitez modifier vos processus, la façon de gérer votre entreprise afin d’avancer vers un modèle différent et supérieur en terme de communication, d’échange ? Vous avez le pouvoir de choisir, collectivement, de vous tourner vers la sociocratie et de changer les choses afin d’avancer de manière plus collégiale, vers vos objectifs !

Notre FAQ

  • Qu’est-ce que la sociocratie ?

    La sociocratie est une pratique de gouvernance, ouverte et égalitaire, qu’il est possible de transposer au niveau professionnel, au sein de son organisation.

  • Quels sont les avantages de la sociocratie ?

    La sociocratie présente plusieurs avantages dont le développement du sentiment d’appartenance des collaborateurs à l’entreprise, la prise de responsabilités par chacun des membres et une gestion plus collaborative des projets menés au sein de l’organisation.

  • Comment mettre en place la sociocratie dans son organisation ?

    Chez Jamespot, nous proposons l’outil KaoKan permettant de mettre en place une bonne gouvernance au sein de sa société.